India: Chandrayaan-2: las esperanzas se desvanecen como ventana de oportunidad para reconectarse con el cierre del módulo de aterrizaje | India News

BENGALURU: Les espoirs de sauver le lander-rover, qui fait partie de la mission indienne Chandrayaan-2 s'estompent avec l'opportunité de rétablir le lien avec 'Vikram' dans environ une semaine.
Lander Vikram, avec le rover Pragyan logé à l'intérieur, a perdu la communication avec la station sol tôt le 7 septembre au cours de sa descente finale à seulement 2,1 km au-dessus de la surface lunaire, quelques minutes avant la prise de contact prévue la lune.
Les efforts pour rétablir le lien se poursuivent depuis lors. Le 8 septembre, Isro a déclaré que l'atterrisseur avait été repéré sur la surface lunaire par la caméra embarquée à bord de l'orbiteur Chandrayaan-2.
Vikram a eu un atterrissage brutal.
L'atterrisseur, conçu pour effectuer un atterrissage en douceur sur la surface lunaire, et le rover ont une durée de mission d'un jour lunaire équivalente à 14 de la tierra ce qui signifie qu'Isro vient maintenant plus d’une semaine pour ressusciter Vikram.
“Progressivement, vous pouvez imaginer que cela devient d'autant plus difficile que, chaque heure qui passe, l'énergie disponible sur la batterie est épuisée et qu'il ne lui reste plus rien à allumer et à faire fonctionner”, déclare Isro officiel a dit PTI.
“A chaque minute qui passe, la situation ne fait qu'empirer … de moins en moins de chances (d'établir un contact avec Vikram”, a-t-il déclaré.
“Il semble de plus en plus éloigné que”, a déclaré le responsable à une question posée. s'il y avait une petite chance de rétablir le lien.
Une équipe du réseau de télémétrie, de suivi et de commandement d'Isro tentait désespérément de rétablir le lien avec l'atterrisseur.
“Avec l'orientation correcte, il peut encore générer de l'énergie et recharger les batteries avec des panneaux solaires. Mais cela semble de moins en moins probable, progressivement “, a déclaré un responsable.
Un autre haut responsable de l'Isro a déclaré qu'un” atterrissage brutal “de Vikram sur la surface lunaire avait rendu difficile la liaison.
“Le choc de l’impact a peut-être causé des dommages à l’atterrisseur”, a-t-il déclaré.
Isro a commenté l’état de la situation. Atterrisseur de 1 471 kg de Chandrayaan-2 – première mission indienne à explorer Le terrain lunaire avec une technologie locale – et nommé d'après le Dr Vikram Sarabhai, le père du programme spatial indien.
Le robot Pragyan de 27 kg de Chandrayaan-2, qui se traduit par «sagesse» en sánscrito est un véhicule robotique à six roues.
L'atterrisseur transportait trois charges scientifiques pour mener des expériences scientifiques de surface et souterraines, tandis que le rover transportait deux charges utiles pour améliorer notre compréhension de la surface lunaire, selon Isro.

Este artículo apareció primero (en inglés) en LOS TIEMPOS DE LA INDIA